INTERVIEW ROMARIC GUILLO

Publié le 21.05.2014

Le jeune pivot cessonnais, Romaric Guillo, répond à nos questions et revient sur sa première saison en LNH.

Jeudi, pour la dernière journée de championnat, vous affrontez le PSG, comment poser problème à cette équipe qui vous a mis en difficulté au match aller ?
C’est vrai que le match aller avait été difficile mais nous allons à Paris plutôt sereins ; nous avons fait une belle saison, nous avons fait le travail. Nous nous déplaçons relâchés mais nous voulons terminer cette saison sur un bon match, il n’est pas question de prendre « une valise ». Nous jouerons notre jeu, comme nous l’avons fait à Montpellier. Paris joue pour finir deuxième, nous serons sans doute plus tranquilles qu’eux.

Quel bilan fais-tu de ta 1ère saison en tant que pro au Cesson Rennes Métropole HB ?
Je suis très satisfait de l’ensemble de la saison. J’ai réussi à avoir du temps de jeu, d’abord en défense, puis au fur et à mesure, j’ai réussi à « grappiller » un peu de temps de jeu en attaque ; je m’étais mis un peu la pression de savoir si j’avais vraiment le niveau. Nous avons fait une belle saison, pour une première année en tant que pro, je ne peux être que content ! Au bout d’un an, nous finissons 6ème ou 7ème, nous verrons, nous ne pouvons être que satisfaits.

Que penses-tu du titre de Dunkerque et plus généralement du niveau en LNH sur cette saison 2013-2014 ?
Dunkerque mérite largement son titre, ils ont fait le travail tout au long de la saison. Le niveau de la LNH a vraiment évolué, tous les clubs ont progressé. Avant, Montpellier était leader et les autres se bagarraient derrière ; cette année tout le monde pouvait battre tout le monde. A une journée de la fin, nous ne savons pas qui finira 2ème. C’est bien pour le public, le championnat est plus intéressant. Je pense que le championnat va encore évoluer et monter en puissance.

Selon toi, que manque-t-il au club pour pouvoir encore passer un cap et rivaliser avec les 5 premiers du classement ?
Forcément le budget et une salle qui pourrait accueillir plus de public, mis à part ça, je pense que Cesson à toutes les cartes en main pour être un beau club. Maintenant, il faut avancer petit à petit, ne pas brûler les étapes.

Avec le départ d’Igor Anic, t’attends-tu à avoir plus de responsabilités la saison prochaine, au poste de pivot ?
Le départ d’Igor nous fait mal car c’était un pilier de l’équipe, il prenait logiquement la place devant moi. Je pense que j’aurai plus de responsabilités et puis c’est ce que je recherche, comme n’importe quel joueur. Cela va me permettre d’évoluer encore dans mon jeu. Maintenant, nous verrons comment se passe la saison prochaine.