Interview : Sébastien Leriche

Publié le 05.12.2019

Sébastien Leriche évoque la fin de la phase aller : objectifs, état d’esprit… et nous laisse entrevoir les axes de travail durant la trêve. 

L’équipe a enchainé deux bons matchs en championnat avant de perdre contre Massy, qu’a-t-il manqué pour inverser le résultat ?

Simplement de l’efficacité. Nous avons raté beaucoup trop de choses en attaque, notamment cinq pénaltys à des moments clés. Nous avons perdu le fil du match au fur et à mesure de la deuxième mi-temps. Massy a fait le match qu’il devait, avec un maximum de réussite, et cela nous a plongés dans le doute et réveillé les vieux démons. Il va falloir gagner en confiance et en sérénité.

En défense, je nous ai trouvés également très tendres par rapport à ce que nous sommes capables de produire.

Vous avez une semaine sans match, comment la gérez-vous ? 

Nous allons soigner les petits bobos pour ceux qui en ont besoin mais nous devons également continuer de travailler collectivement. Nous allons faire un premier bilan des trois matchs de championnat passés ensemble. Nous travaillons dans l’urgence et dans l’adaptation depuis Valence. Il faut essayer de stabiliser certaines choses, qui devront nous permettre, je l’espère, d’aller chercher des résultats à l’extérieur pour les deux prochains matchs.

Vous enchainez avec deux déplacements importants, comment vous préparez-vous pour ces rencontres ?

Tout d’abord, il faut que tout le monde prenne conscience que nos résultats doivent être meilleurs. Pour cela, il faut que chacun donne plus, tous les jours, dans l’investissement, la rigueur et l’application. J’attends de chaque joueur qu’il tire l’équipe vers le haut en améliorant son rendement individuel.

Les deux déplacements qui arrivent sont importants car ils nous permettront, en cas de résultats positifs, de rester au contact du podium. Il faut que nous soyons pleinement investis dans l’état d’esprit, comme ce fut le cas à Nancy. Concernant le jeu, il faut faire preuve de plus de simplicité, d’efficacité et surtout mieux gérer nos temps faibles.

Quels sont les objectifs avant la trêve ?

On voit bien que ce championnat de Proligue est très dense ; chaque week-end apporte son lot de surprises. Il faut être persuadé que beaucoup de choses peuvent encore se passer, j’espère que nous allons parvenir à en tirer profit.

Le seul et unique objectif est donc mathématique. Nous allons essayer de prendre le plus de points possible en espérant que devant nous, ils perdent des points pour réduire l’écart au maximum avec le podium.

Dans quel état d’esprit est le groupe ?

Ce groupe a de la qualité individuelle mais il doit jouer mieux et plus ensemble. Il faut améliorer les affinités sur le terrain entre les joueurs. J’essaie de leur faire comprendre que le jouer ensemble et le vivre ensemble vont de paire.

J’ai la sensation que les joueurs adhèrent à la nouvelle organisation. Maintenant, il faut gagner des matchs, la seule vérité est celle du terrain.

J’attends aussi beaucoup plus de caractère et de révolte. Je n’ai pas aimé certains comportements contre Massy, il faut qu’on se fasse respecter plus que cela.

Comment va se dérouler la préparation de janvier ?

C’est la première fois que je reprends une équipe au pied levé en cours de saison. Je découvre cette situation qui n’est pas facile à gérer. La trêve de janvier va vraiment nous permettre de travailler sur du plus long terme sans forcément penser au prochain match mais avec la volonté de se créer une identité de jeu. Nous avons préparé un programme copieux et j’espère que nous exploiterons au mieux ce temps de travail pour effectuer une meilleure phase retour.