J18 : Saint-Rapahël - CRMHB : interview de Sébastien Leriche

Publié le 25.02.2021

Avant le déplacement à Saint-Raphaël, retrouvez l’interview de l’entraîneur, Sébastien Leriche.

Avant le match à Saint-Raphaël, comment se sent l’équipe ?

Pour l’instant, on est déçu de notre reprise de championnat. Malheureusement, en 2021, on n’a pas réussi à déverrouiller notre compteur. On avait deux matchs à domicile face à des concurrents directs où on espérait mieux. Il ne faut pas tout remettre en question, on doit continuer à travailler avec l’envie de prendre des points le plus rapidement possible, on joue chaque match pour le gagner. On recherche de la confiance et en ce sens, on aborde ce match à Saint-Raphaël avec un état d’esprit de compétiteur. On sait que ce sera compliqué mais on se déplace avec la volonté de leur poser des problèmes et d'entrevoir un résultat positif.

Saint-Raphaël est classé 7ème de Lidl StarLigue, que peux-tu nous dire de cette équipe ?

Saint-Raphaël est une grosse équipe qui, pour moi, est taillée pour jouer l’Europe. Au niveau morphologique, c’est costaud avec de grands joueurs, assez massifs physiquement et athlétiquement ; c’est très solide. Ils possèdent une très belle défense avec également un gardien, Alexandre Demaille, qui fait de très bonnes prestations. Il va donc falloir qu’on joue les phases offensives correctement si on veut espérer les mettre en difficulté. On va affronter une équipe qui est capable de tenir, récemment, Montpellier jusqu’à la dernière seconde. Comme nous d’ailleurs, notre adversaire n’a toujours pas gagné en 2021 mais pour autant il n’est pas très loin du compte. Nous sommes conscients que, sur le papier, Saint-Raphaël nous est supérieur, mais sur un match, je pense que nous sommes capables, comme on l’a prouvé par le passé, de les mettre en difficulté.

Sur la phase aller, le match s’était terminé sur un score de 27-27, 13 matchs se sont écoulés entre temps, la dynamique est-elle différente aujourd’hui ?

Oui, je pense que la dynamique est différente, beaucoup de matchs ont été joués depuis notre première opposition. La configuration de cette rencontre est différente de celle de la phase aller. Je me souviens qu’il manquait des joueurs à Saint-Raphaël comme Adrien Di Panda mais nous aussi avions dû faire avec l’absence d’Hugo Kamtchop-Baril, la blessure de Romaric Guillo après 10 minutes de jeu ou encore le carton rouge d’Igor Anic au bout de 45 minutes. Malgré cela, nous avions obtenu un match nul au terme d’une rencontre très solide. Ce match était plein d’insouciance avec des têtes fraiches et une saison toute nouvelle. Nous nous étions jetés à corps perdu dans cette première bataille du championnat. Nous devons nous servir de ce match comme référence. Il faut que l’on revienne à l’essentiel, à ce qui nous caractérise c’est-à-dire des valeurs d’investissement et de combat et être rigoureux pour les mettre en difficulté. On sait que pour espérer un résultat, il ne faut pas seulement s’investir mais essayer de les faire déjouer.