Jérémi PIRANI : « Cesson était le projet le plus intéressant »

Publié le 20.09.2019

Arrivé début août au Cesson Rennes Métropole HB, l’ailier gauche de 25 ans se livre sur sa passion handball mais aussi sa personnalité hors des parquets. Sa hargne et son envie de jouer et de rester au plus haut niveau s’inscrivent dans le projet « reconquête » du club.

Comment es-tu venu à jouer au handball ?

J’ai commencé à six ans. Mon père a joué pendant plus de 30 ans jusqu’en Nationale 1. Ma mère jouait également, mais elle a arrêté quand je suis né. Mes parents ne voulaient pas que je fasse du hand au début, j’ai donc essayé d’autre sport comme le judo mais je suis vite revenu sur leurs pas.

Le poste d’ailier était une évidence pour toi ?

Au début, non, pas du tout, j’étais arrière gauche voire même demi-centre. C’est quand je suis arrivé à Massy, à 16 ans, les entraîneurs ont vu que j’avais plutôt un profil d’ailier, petit et pas très costaud. J’ai dû me reformer à un nouveau poste dans l’objectif, un jour, de devenir joueur professionnel.

Quel type de joueur es-tu ?

Je suis plutôt hargneux, je vais sur tous les ballons, tout le temps. Parfois, cela peut être un peu embêtant car je me fatigue plus vite mais le plus important pour moi est de prendre du plaisir sur le terrain.

Comment s’est concrétisée ton arrivée à Cesson ?

Pendant 10 ans, j’ai joué à Massy. Le club a fait un choix au niveau des ailiers et a décidé d’en choisir un autre que moi. J’ai eu plusieurs contacts, mais Cesson était plus intéressant sur le plan sportif. Il y a un très gros projet avec l’envie de retrouver le plus haut niveau dès l’année prochaine. C’est qui me motive aussi.

Connaissais-tu la région avant d’arriver ?

J’ai un oncle qui habite pas loin de Rennes. Il était très content quand je lui ai annoncé que j’arrivais à Cesson. Sinon, je ne connais pas du tout. Ici, c’est plutôt sympa, j’ai déjà fait de belles découvertes depuis un mois et demi maintenant.

Ton intégration dans le groupe s’est bien passée ?

C’est vrai, j’avais un peu peur en arrivant parce que le stage de cohésion avait déjà eu lieu mais au final, tout le monde a été très cool, il y a une très bonne ambiance.

Que souhaites-tu dire au public cessonnais qui te connaît peu ?

Je vais tout donner, je m’impliquerai autant qu’il le faudra. Il faut continuer de venir nous soutenir et venir voir le spectacle que nous souhaitons leur donner. Les victoires vont arriver avec leur soutien. Plus vous serez nombreux, mieux ce sera pour nous !

Qui es-tu en dehors du handball ?

J’aime passer beaucoup de temps avec mes amis, à faire des soirées tranquilles et à jouer aux jeux vidéo. Je suis aussi féru du sport en dehors du hand : tennis, basket… Je ne m’arrête jamais.

Peux-tu nous citer l’une de tes qualités ?

L’honnêteté, je pense que c’est indispensable dans la vie.

Un défaut ?

Je veux toujours avoir raison et le dernier mot